Carnet de voyage : escapade dans le Sud/Est marocain

Partir passer les fêtes au soleil, un rêve qui se réalise cette année.

Notre pieds à terre est à Agadir mais nous allons aussi bouger quelques jours au Sud/Est à Icht sur la route entre Guelmin et Tata.

A travers plusieurs articles, je vous propose de partager avec vous ce voyage qui commence par cette escapade. Vous découvrirez les merveilleux paysages du sud/est marocain dans lesquels nous avons « baignés », sans compter les belles rencontres faites tout au long de ce séjour, entre autre à Agadir.

On a donc quitté Agadir en tout début de matinée de vacancières, c’est à dire vers 9h ! Il y a  pas mal d’activité, beaucoup de voitures, de camions et aussi des charrettes tirées par des chevaux ou des ânes. Des hommes accroupis sur le bord de la route attendent que l’on passe les prendre pour le travail, plus loin un âne attelé à une charrette chargée d’orange à vendre, des femmes portant tout un tas de sacs en plastique, certaine avec une charge sur la tête. Bref, le quotidien…

On traverse des villages, des maisons de chaque côtés de la rue, des commerces se succèdent sans rien avoir à faire les uns avec les autres. Le garagiste est voisin du marchand de fruits et de légumes qui est à côté du boucher, une épicerie, des cafés. Il y a beaucoup de cafés. Au terrasse de ceux-ci, il n’y a que des hommes.
Les devantures sont de toutes les couleurs, c’est beau.
Le soleil et le ciel bleu donnent de l’éclat à toutes ces couleurs.
La route est magnifique, de chaque côté l’Anti Atlas, on a parfois l’impression d’arriver au bout de la route. les paysages défilent, on en prend plein les yeux.
Il y a de l’espace, beaucoup d’espace, on voit loin…

Les villes, les paysages se succèdent, pour une fois le temps passé en voiture ne me pèse pas.

Devant nous, de chaque côté de la route tout un tas de choses à voir, un arbre, un buisson, un troupeau, le bleu changeant du ciel, un groupe de femmes, puis de nouveau une ville, puis le désert…

La route est aussi ponctuée d’aléas. Je crois qu’à part le respect des limitations de vitesse, pas de trop de règles. Les voitures doublent même sur une ligne blanche, le chauffeur d’un camion s’arrête bien décider à traverser la route même si nous arrivons… !
La fin du voyage approche, après un peu plus de 4h de route pour parcourir quelques 260km, nous arrivons à Icht. Notre hôtel auberge Borj Biramane se trouve en retrait de la route sans rien autour. C’est parti pour quelques jours de calme, de sérénité et de belles rencontres
borne kilométrique Borj Biramane
borne kilométrique Borj Biramane

Retrouvez dans un prochain article une journée en 4×4 dans le désert, organisé par les hôtes de Borj Biramane

@ bientôt,

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :